Quelles sont les aides auxquelles vous pouvez accéder pour votre extension de maison ?

Nous restons dans le domaine de l’agrandissement avec précédemment un article intitulé, « je veux réaliser des travaux d’extension chez moi », pour une bonne cohésion dans les étapes de progression des travaux d’extension. Savez-vous que les travaux d’extension vous donnent accès à des aides de l’Etat ? Nous allons parcourir ensemble le sentier des aides et des conditions à remplir pour être éligible.

les aides auxquelles vous pouvez accéder pour votre extension de maison

Le rôle de l’ANAH dans votre projet d’agrandissement de maison

Un projet d’agrandissement de maison est parfois lié à une préoccupation économique par rapport à un déménagement plus radical, mais pas nécessairement choisi. On peut tout simplement aimer sa maison et vouloir en profiter davantage en lui donnant une pièce supplémentaire. L’ANAH, (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), est chargée de vous aider à alléger le poids de vos dépenses en vous octroyant des primes proportionnelles au montant de vos travaux.

Il faut bien sûr monter un dossier pour prouver que vos travaux concernent bien une amélioration de votre habitat. Elle prend en charge les diagnostics énergétiques, la maîtrise d’œuvre, l’isolation, la plomberie et l’insalubrité.

Êtes-vous éligible au prêt à taux zéro (PTZ)

Le prêt à taux zéro est une aide de l’Etat qui vous permet d’acheter votre habitation, à condition que vous n’ayez pas été propriétaire au cours des deux dernières années et en fonction de vos ressources. Le PTZ ne représente qu’une petite partie du prêt et vous aurez sans doute besoin de compléter avec d’autres prêts classiques ou grâce à un PEL.

Pour savoir si vous êtes éligible au prêt à taux zéro (PTZ) ; il faut acheter un logement ancien avec de gros travaux pour être assimilé fiscalement à un logement neuf, transformer un local neuf ou ancien en habitat, faire l’acquisition d’un logement ancien avec des travaux qui représentent un tiers de la valeur d’achat du bien, la création de surfaces habitables, la décoration, la modernisation, l’assainissement, l’aménagement et les travaux d’économie d’énergie.

Le prêt épargne logement (PEL) est peut-être fait pour vous !

Le PEL est une épargne bloquée pour 4 ans, rien ne vous empêche de le garder passé le délai, mais vous pouvez aussi l’utiliser de nombreuses façons ou tout simplement le clôturer. Il a l’avantage non négligeable de favoriser le prêt immobilier pour l’achat d’un bien en vous proposant un taux privilégié et à l’accord du prêt, une prime versée par l’Etat vous est accordée, le PEL est peut-être fait pour vous !

Le montant et la durée du prêt dépendent des intérêts que vous avez acquis pendant les quatre premières années, mais le montant maximum du prêt est de 92 000 €, à condition de détenir un CEL et un PEL par un seul et même titulaire et dans le même établissement bancaire.

Accédez au crédit d’impôt pour vos rénovations énergétiques

rénovations énergétiques

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique a encouragé un vaste public à réaliser des travaux de rénovation énergétique afin d’améliorer leur confort, notamment les systèmes de chauffage. Il vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu, 30 % des dépenses réalisées dans le domaine de l’énergie, ce coup de pouce de l’Etat fait partie de la stratégie et des engagements de la COP21 pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre avec un ultimatum fixé à 2050. La condition à remplir ; votre habitation doit être achevée depuis plus de deux ans pour être éligible au crédit d’impôt.

Comment bénéficier d’une exonération de taxe foncière ?

Les personnes concernées et qui bénéficient d’une exonération de taxe foncière pour leur résidence principale sont ; les personnes qui reçoivent l’allocation supplémentaire d’invalidité sans aucune condition de ressources, les personnes titulaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées, les personnes qui perçoivent l’allocation aux adultes handicapés et les personnes âgées de plus de 75 ans selon leurs ressources. La loi prévoit plusieurs cas d’exonération de taxe foncière ou de dégrèvements dont peuvent bénéficier les personnes âgées de plus de 75 ans et les personnes invalides.

Dans la même thématique

Quels sont les éléments pour construire un garage ?
Tout connaître à propos de la construction d’une véranda
Supplément d’infos sur le sas d’entrée
Je veux faire agrandir ma maison
Quels sont les démarches administratives pour une extension de maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *