Étape n°2 : Quel est le budget à prévoir pour une rénovation de maison ?

Nous avons intitulé notre article, « je veux réaliser des travaux de rénovation dans ma maison », pour tous ceux qui veulent s’engager dans un projet de réhabilitation sans savoir comment s’y prendre. Après le bilan initial, vient la seconde étape et pas la moindre, puisqu’elle concerne le budget à prévoir pour rénover une maison et que bien souvent, le prix pour une rénovation dépasse le montant estimé.

Par chance, les aides de l’Etat soulagent considérablement le prix final et peuvent même vous permettre des travaux supplémentaires comme l’isolation ou un changement de système de chauffage pour valoriser votre bien et le rendre confortable.

La renovation

Quelles aides puis-je avoir pour rénover ma maison ?

Gérer son budget dans un projet de rénovation de maison est essentiel surtout si les travaux sont d’ordre général, électricité, plomberie, isolation, chauffage, revêtement sol et murs, l’ensemble fait partie d’un bouquet qui donne droit à des aides par différents organismes d’Etat.

L’éco-prêt ou ECO- PTZ ; ce coup de pouce du gouvernement vous permet de bénéficier d’un taux zéro de 30 000 € au maximum et s’adresse à tous les propriétaires qui souhaitent rénover leur bien en vue d’améliorer la consommation d’énergie des foyers et rendre plus confortable l’habitat. Les travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE (reconnu garant de l’environnement) et le logement doit impérativement être une résidence principale ou à louer, construite avant le 1er janvier 1990. Notez, depuis le 1er juillet 2016, vous pouvez demander un second éco-prêt dans le cadre de travaux de rénovation de votre logement sans critères différents de l’éco-prêt initial.

le budget à prévoir pour une rénovation de maison

Le crédit d’impôt ; aussi appelé CITE, le crédit d’impôt pour la transition énergétique vous permet d’effectuer dans votre logement des travaux d’amélioration énergétique, isolation thermique, installation de chaudières à condensation et tous les équipements de production d’énergie qui utilisent une source d’énergie renouvelable.

La procédure à suivre pour profiter du crédit d’impôt se résume à déclarer durant l’année en cours les montants engagés au titre des travaux réalisés l’année précédente. La réduction d’impôt s’élève à 30 % sans conditions de ressources et sans obligation de réunir un bouquet de travaux, le montant est plafonné à 8 000 € par personne, 16 000 € pour un couple et 400 € par personne à charge, sur une durée de 5 ans.

L’ANAH : l’ANAH est un établissement public sous la tutelle des ministères en charge du logement. Si votre maison nécessite certains travaux d’amélioration du système de chauffage ou des travaux d’installation de réseaux d’eau ou de gaz ou encore pour la rénovation d’une salle de bain l’ANAH vous accompagne et vous aide financièrement. L’ANAH offre 50 % du montant total des travaux HT, soit 10 000 € et jusqu’à 25 000 € au maximum pour des gros travaux.

Les aides des collectivités territoriales

Les aides des collectivités territoriales, (région, département, commune, CAF), s’engagent avec les particuliers pour les soutenir dans leurs investissements qui visent à améliorer l’habitat, notamment pour améliorer l’efficacité énergétique d’un logement. Chaque collectivité décide seule des conditions d’obtention des aides, mais visiblement, elles sont similaires aux conditions imposées par le crédit d’impôt CITE, CIDD. Infos complémentaires sur les aides pour la rénovation d’une maison.

Article sur le même thème

Bilan initial : Exprimer vos attentes et vos besoins
Quels sont les démarches administratives pour la rénovation d’une maison ?
Pourquoi conclure un contrat de rénovation avec un professionnel ?
Comment rénover une maison ancienne ?
Je cherche des idées pour rénover ma maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *